CON DOBLETE DE SEBA RIBAS, VENADOS VENCIO A LOBOS 4-3.

!!Sebagol en Le Bien Public!!: Muet depuis six matches, Sebastian Ribas, auteur d'un doublé, a retrouvé le chemin des filets.

Les Dijonnais peuvent exulter : ils sont invaincus depuis six matches.
En glanant un cinquième succès à l'extérieur, les Dijonnais, qui n'ont plus perdu depuis six matches, ont pris leurs distances avec la zone rouge.
Première. Après avoir enchaîné cinq défaites et un nul, le DFCO a signé sa première victoire à Châteauroux.



Dijon ne s'arrête plus. Transfigurée depuis la trêve, la formation de Patrice Carteron a fait « un grand pas vers le maintien », comme l'a confirmé le technicien côte-d'orien. « Pourtant on a beaucoup souffert face à une belle équipe, mais on a eu un peu de réussite. » En effet, la réussite avait choisi son camp et avait décidé d'ignorer l'équipe d'un Jean-Pierre Papin complètement abattu : « Je n'ai pas la solution », se désolait le coach de la Berrichonne.

Pourtant, l'option offensive qu'il avait prise à la pause, avec les entrées de Constant et surtout d'Abraw - qui disputait son premier match de Ligue 2 - bousculait des Dijonnais qui semblaient n'avoir pas réalisé que le match avait repris. Heureusement, Grégory Malicki réalisait un festival pour préserver leur petit but d'avance. Il obligeait Abraw à (trop) appuyer son lob (46e) bloquait une frappe de Pinaud (48e), remportait un duel décisif avec Abraw (52e) et claquait magnifiquement une tête de Buengo (53e). Mais cette sollicitation intense avait probablement entamé sa lucidité puisqu'en jugeant approximativement un corner de Haddad, il permettait à Buengo d'égaliser d'une tête piquée (1-1, 54e).

Croyant certainement avoir fait le plus dur, les Castelroussins desserraient l'étreinte et Bru, profitant d'un contre favorable, s'infiltrait à l'entrée de la surface et décalait Ribas qui s'offrait un doublé (1-2, 61e). Tout était à refaire pour des Berrichons qui installaient un nouveau siège devant le but de Malicki.

Ribas en est à 13

Mais le gardien dijonnais régulait, impeccablement cette fois, le trafic aérien, boxait une frappe lourde de Lahaye (70e) et voyait ensuite une tentative de Haddad lécher son poteau droit (78e). Et à force de se découvrir, les locaux libéraient des espaces. Kitambala en profitait alors pour lancer Mandanne qui se jouait de Brégerie et Deneuve pour clôturer le spectacle (1-3, 90e+1).

Pourtant, Châteauroux avait plutôt bien débuté la rencontre. Les locaux allumaient en effet les premières mèches sans toutefois s'affranchir d'une pression qui grippaient leurs tentatives. Quelques minutes après avoir délivré un centre vicieux pour Buengo (6e), Haddad signait la première frappe cadrée du match (11e).

Les Dijonnais s'enhardissaient progressivement, à l'image d'Isabey et Bru qui déchiraient les lignes berrichonnes et permettaient à Deneuve d'effectuer ses deux premiers arrêts (14e, 15e). Et après un quart d'heure relativement équilibré, Bru, sur corner, servait Linarès à l'entrée de la surface qui déposait aussitôt le ballon sur la tête de Ribas (0-1, 30e). L'Uruguayen, qui n'avait plus marqué depuis le prolifique déplacement à Bastia (victoire 4-3, le 12 février), inscrivait ainsi son 12e but de la saison. Un peu plus tard, il allait en inscrire un 13e. Décisif cette fois.

Navarro y Ribas, en once ideal del Ascenso MX (www.lajornadamaya.mx)

El trabajo y esfuerzo de los jugadores empieza a dar frutos: Marioni La Jornada Maya . Sebastián Ribas y Leandro Navarro, que se combi...