CON DOBLETE DE SEBA RIBAS, VENADOS VENCIO A LOBOS 4-3.

!!La revista France Football entrevista al goleador del Dijon: Sebastian Ribas!!

Seba en France Football

Atout numéro un des Dijonnais, Sebastian Ribas revient sur la saison un peu chaotique du DFCO, 15e, qui affronte Guingamp ce vendredi. Sur France Football.fr l'attaquant uruguayen en profite également pour adresser un petit mot gentil à Eric Carrière et expliquer ses rêves de Mondial pour le mois de juin prochain. (Photo Presse-Sports)

«Sebastian Ribas, vous en êtes à 11 buts et 2 passes décisives, vous réalisez une superbe saison avec Dijon. Qu'en pensez-vous ?
Oui, c'est pas mal. Mais j'attends toujours plus, même si c'est mieux que la saison dernière (il avait inscrit 9 buts). Il me reste néanmoins beaucoup de travail à effectuer. Marquer des buts, c'est ma vie. Après le travail pour l'équipe, Patrice Carteron (l'entraîneur) y tient beaucoup. Me concernant, j'ai un jeu assez physique, mais j'ai ça dans le sang. Je n'ai en tout cas pas d'objectif de buts cette saison, le plus possible, c'est tout ce que je peux vous dire.

Dijon est actuellement 15e du Championnat et joue le maintien. C'était déjà le cas la saison dernière. N'est-ce pas trop frustrant d'évoluer continuellement dans le bas de tableau ?
Frustrant, je ne sais pas si c'est le mot. Nous, on a l'ambition de terminer le plus haut possible. Il faut se concentrer sur le maintien, car, de toute façon, on ne peut pas viser autre chose cette saison. La Ligue 2 est très serrée et on n'est pas tranquille, tranquille.

«La Coupe du monde ? Pourquoi pas»

D'ailleurs, vous affrontez Guingamp ce vendredi, un concurrent direct...
Les Guingampais sont un peu dans la même situation que nous. Ils possèdent une très bonne équipe et seront très difficile à jouer. Ce ne sera pas facile.

La semaine dernière, Eric Carrière a annoncé qu'il arrêterait le football en fin de saison. C'est une grande perte pour le DFCO...
Plus que le joueur, c'est l'homme que j'apprécie. C'est un gars super avec d'incroyables qualités humaines. Même si au club on comprend tous sa décision, on n'a pas envie qu'il parte. Avec nous, il apporte son expérience et parle beaucoup aux jeunes comme moi. Je l'estime beaucoup. On ne peut qu'apprendre à côté de joueurs comme ça.

Vous êtes uruguayen et le 11 juin prochain, la France défiera la Celeste lors du Mondial. Que pouvez-vous nous dire sur cette rencontre ?
L'Uruguay est une équipe très costaud qui a un jeu très collectif. Ce sera forcément un bon match. Après, en attaque, il y a des références comme Forlan ou Suarez, mais ça, vous le savez déjà. Je ne peux pas tout vous dévoiler puisque je suis pour l'Uruguay sur ce match (rires). Si j'ai envie d'y participer ? Pourquoi pas. C'est un rêve, mais ce sera difficile. En Espoirs, j'ai joué avec Suarez et Cavani. Et puis j'ai de bons rapports avec l'entraîneur, alors on ne sait jamais...»

Navarro y Ribas, en once ideal del Ascenso MX (www.lajornadamaya.mx)

El trabajo y esfuerzo de los jugadores empieza a dar frutos: Marioni La Jornada Maya . Sebastián Ribas y Leandro Navarro, que se combi...