CON DOBLETE DE SEBA RIBAS, VENADOS VENCIO A LOBOS 4-3.

'Seba-Ribas en Bien Public'


Sebastian Ribas s’apprête à transformer le penalty consécutif à la faute sur Badiane. (Credit Photo Clément Renard)
Avant le coup d’envoi de la rencontre face à Evian, Patrice Carteron avait pris à part Sebastian Ribas et lui avait annoncé qu’il inscrirait trois buts ce soir (vendredi). « Quand il m’a dit ça, j’ai rigolé », reconnaissait après les débats l’Uruguayen. Et puis des paroles aux actes, il n’y a qu’un pas que Ribas a franchi en tout juste dix minutes. « Lorsque j’ai marqué le troisième, j’ai repensé à ce que m’avait dit le coach et je l’ai regardé », confie-t-il encore.
Meilleur buteur du DFCO la saison dernière avec 16 buts, Sebastian Ribas avait débuté le nouvel exercice en trombe. Deux buts à son compteur lors de ses deux premiers matches. Depuis plus rien. Vendredi soir, l’Uruguayen a rattrapé le temps perdu en réussissant son deuxième triplé sous le maillot dijonnais.

« Du pied ou du tibia, c’est pareil »

Si ce ne sont pas forcément des buts d’anthologie, ils comptent autant que les autres et ont prouvé une fois de plus le talent de cet attaquant fouineur de surface qu’est Sebastian Ribas.

D’ailleurs, le principal intéressé ne s’émouvait pas spécialement de l’architecture de ses buts. « Dès que ça rentre, ça compte. Que ce soit du pied, du tibia ou du genou c’est pareil. » Ainsi relancé dans un début de saison beaucoup plus enjoué que l’an dernier à pareille époque, le goleadeor uruguayen semble bien parti pour faire au moins aussi bien que lors du précédent exercice, même si le principal intéressé, altruiste devant l’éternel, ne se fixe pas d’objectif particulier dans le domaine.

Quoi qu’il en soit, les dirigeants dijonnais peuvent se féliciter de ne pas avoir répondu aux demandes du Betis Séville, en toute fin de mercato, pour s’attacher les services de Ribas. Le joueur est un pion essentiel du système mis en place par Carteron et l’homme d’une disponibilité et d’une simplicité qui font l’unanimité. Il aurait été dommage que l’histoire s’interrompe si tôt.(fuente:bienpublic.com).

Navarro y Ribas, en once ideal del Ascenso MX (www.lajornadamaya.mx)

El trabajo y esfuerzo de los jugadores empieza a dar frutos: Marioni La Jornada Maya . Sebastián Ribas y Leandro Navarro, que se combi...