Entrevista al jugador del partido: Seba Ribas autor del gol de la victoria.

SEBA RIBAS LE DA LA VICTORIA A PATRONATO CON UN GOLAZO.

Grâce à son doublé, Sebastian Ribas a pris la troisième place du classement des buteurs"Con su doblete, Sebastián Ribas tomó el tercer lugar en la tabla general de goleadores.".

Après avoir inscrit un triplé à l'aller, Sebastian Ribas s'est offert un doublé face aux Castelroussins.(le bien public.com)
Matérialisée par un éclatant parcours à l'extérieur, l'excellente seconde partie de saison du DFCO lui a permis de s'éloigner de la zone rouge.
Attaque. Dijon a marqué au moins un but lors de ses cinq dernières rencontres.
Podium. Grâce à son doublé, Sebastian Ribas a pris la troisième place du classement des buteurs.


Les saisons se suivent et se ressemblent pour le DFCO. Enfin… pas tout à fait. Si, il y a un an, il avait déjà effectué une spectaculaire remontée après la trêve pour échouer à la huitième place avec 52 points dans la besace, il était aussi fringant à Gaston-Gérard qu'affligeant à l'extérieur. Il avait d'ailleurs relancé Châteauroux, à pareille époque, en jouant une parodie de match, à des années-lumière de ce qu'il a produit vendredi soir.

Méthodiques, patients, solides et un brin chanceux, les Dijonnais ont froidement exécuté des Berrichons pour lesquels Jean-Pierre Papin avouait ne plus avoir de « solution ». Ils ont eu le mérite de ne pas somnoler sur leur série de cinq matches sans défaite (six désormais), même si leur coach a dû effectuer une piqûre de rappel à la pause. « Le score était plutôt flatteur (0-1) car on avait manqué d'humilité. On a perdu trop de ballons sur des touches et dans nos trente mètres », regrettait Patrice Carteron.

Une mise au point qui n'a pas empêché la tempête castelroussine de s'abattre après la pause. Heureusement, Grégory Malicki sortait le parapluie et multipliait les arrêts de grande classe. Sauf sur un énième corner mal jugé qui atterrissait sur la tête victorieuse de Brégerie. « Une égalisation logique » reconnaissait Carteron.

Meilleure attaque de la phase retour

Mais une égalisation qui dopait les Bourguignons. Juste avant de sortir, Bru offrait le second but à Ribas, alors que Mandanne, servi par Kitambala, s'octroyait une part du gâteau au bout du temps additionnel.

Avec cette nouvelle victoire, la cinquième de la saison à l'extérieur (contre deux en 2008-2009) comme en 2010, le DFCO surfe sur une vague de six matches sans défaite. Deuxième du classement général à l'extérieur derrière Caen, il occupe aussi la troisième place de celui établi depuis la phase retour. Paradoxalement, alors que le renouveau dijonnais puise essentiellement sa source dans le 5-3-2 instauré par Carteron, Dijon présente le meilleur bilan offensif (18 buts, comme Sedan) de la phase retour.

A huit matches du baisser de rideau, les Dijonnais ont donc pratiquement validé le renouvellement de leur bail en Ligue 2. « Il nous manque trois points », estime leur entraîneur. Mais pour réussir pleinement leur seconde partie de saison, il faudrait satisfaire un public dijonnais qui, s'il accueille avec plaisir les performances de ses joueurs à l'extérieur, reste sur sa faim à la maison, où Dijon n'a pris que 19 de ses 41 points. (fuente:bienpublic.com)