1-1 Sebastián Ribas Goal Ukraine Vyscha Liga.





'Con el paso del tiempo se supera la barrera del idioma'


'Sebastian Ribas a offert un précieux succès à ses couleurs en fin de match. '

Retrouvailles Patrice Cartron et l’entraîneur rémois, Hubert Fournier ont évolué ensemble à l’OL de 1997 à 2000.
Buteur Le buteur tourangeau Guié-Guié a inscrit hier son 9 e but de la saison après une période de disette de 8 matches.
Il aura fallu attendre le retour en grâce du buteur providentiel dijonnais, Sebastian Ribas, pour enfin voir Dijon à la fête. Le but de l’Uruguayen (3-2, 82 e), son septième de la saison, offre un vrai bol d’air aux hommes de Patrice Carteron, qui restaient sur trois matches sans le moindre but inscrit.


Des Dijonnais qui se sont bien rattrapés hier, même si ce fut plus que laborieux face à des Rémois qui auront mis la pression sur les buts de Padovani jusque dans les derniers instants.

Le premier quart d’heure se résume à un mano à mano en milieu de terrain, avec un léger ascendant en faveur de Rémois un poil plus agressifs dans les duels. Mais le DFCO va vite prendre les choses en main, avant de concrétiser sa domination à la 35 e minute.

Après une faute sur Isabey, M. Lavis siffle un coup franc à 25 mètres des buts de Reims. Bauthéac décale Fomen, dont la frappe puissante est repoussée des poings par Liébus. Paulle a bien suivi et pousse le ballon dans le but vide (1-0).


Les Bourguignons cherchent à plier l’affaire avant la pause. Occasion que manque Isabey, d’un lob trop mou pour tromper Liébus (45 e). Mais au retour des vestiaires, Reims retrouve des couleurs, d’autant que Dijon doit évoluer plusieurs minutes à dix suite à la blessure de Mandanne.
Visiblement déboussolés, les Dijonnais reculent dangereusement. Si loin que l’inévitable finit par arriver. Padovani ne peut rien lorsque suite à corner Gragnic livre une offrande à Fauré, qui saute plus haut que tout le monde et catapulte le ballon dans les buts (1-1, 66 e).

Dès lors, la fin de match devient folle. On croit d’abord que Bauthéac va offrir la victoire aux siens sur un tir des 20 mètres certes contré par Barbier, mais qui termine sa course dans la lucarne de Liébus (2-1, 75 e). Mais dans la minute suivante, Fauré décroche un à l’entrée de la surface repoussé par Padovani… dans les pieds de Toudic, qui égalise (2-2, 76 e).

Ribas sort alors sa baguette magique. Sur une longue ouverture de Malouda, l’Urugayen part seul au but, remporte son duel avec Ichane avant de battre Liébus (3-2, 82e).
L’expulsion de Sankharé dans les dernières minutes ne changera rien. Dijon tient un succès capital.
Bertrand Lhote (bienpublic.com)
Publié le 13/11/2010.