RECOPILACION DE TODOS SUS GOLES EN MEXICO.











CON DOBLETE DE SEBA RIBAS, VENADOS VENCIO A LOBOS 4-3.


« Prendre une revanche »

Trois jours après la déroute dijonnaise à Metz, Sebastian Ribas, le capitaine du DFCO, a tenu à dédramatiser, insistant sur la solidarité qui lie son équipe.

Sebastian, comment expliquez-vous ce match raté ?

« Même si on s’est mis seuls dans la difficulté, il ne faut pas oublier qu’il y avait un adversaire en face. Ça peut arriver sur une saison, l’important c’est que cela ne se répète pas. »

Comment s’est déroulé l’après-match ?


« On était très déçu car on avait beaucoup travaillé durant la trêve. »

En tant que capitaine, vous êtes-vous senti trahi ?

« Non (ferme). Jamais. Le groupe est très solidaire et il y a une réelle union entre nous. Je le répète, ce match était un accident. L’important, c’est de se sortir, ensemble, de la difficulté. »

L’équipe doit être animée d’un fort sentiment de revanche...

« C’est en effet l’état d'esprit des joueurs et du staff. Heureusement, dans le foot, il y a la possibilité de prendre une revanche tous les week-ends. »

Pensez-vous que le DFCO est à sa place (12 e) ?

« Depuis l’année dernière, j’ai compris que la Ligue 2 était très serrée. Tu gagnes, tu te retrouves dans les dix premiers. Tu perds, tu es dans les dix derniers. C’est à la fin qu’il faut regarder le classement. »

Vous serez en fin de contrat en juin, des négociations ont-elles été entamées ?

« (Sourire). Ça, c’est au président qu’il faut le demander. Ma préoccupation, c’est d’être utile et performant pour l’équipe. »
Propos recueillis par M. B.(fuente: Bien Public)